Rendre visible les suicides au travail

Solidaires lutte depuis toujours pour rendre visible les atteintes à la santé des travailleuses et travailleurs. Partout les directions d’entreprises cherchent, au contraire, à les rendre invisibles, c’est le cas notamment des suicides liés au travail. C’est le cas à la SNCF, à l’inspection du travail, à l’APHP, à La Poste, à l’Office Nationale des Forêts, dans de trop nombreuses entreprises, petites et grandes avec parfois aucune équipe syndicale.

Il y a dix ans, nos camarades de Sud PTT face à la situation délétère à laquelle ils étaient confrontés à France Télécom/Orange alors en plein plans de restructurations ont mis en place l’observatoire des suicides et des mobilités forcées. C’est grâce à lui que les nombreuses tentatives de suicides, les dépressions et les suicides ont pu être rendus visibles et médiatisés. Ne pouvant plus nier cette réalité, la direction d’alors et les ministres de tutelle durent agir, enquêtes de l’inspection du travail, expertise, questionnaire, tout cela mis bout à bout a permis que des plaintes soient déposés et qu’enfin, en mai 2019, un procès puisse avoir lieu !

Pour Solidaires, face à une situation qui continue à être gravissime et s’est étendue à de nombreux secteurs nous avons décidé à notre tour de recenser et de rendre public sur une carte les suicides et tentatives de suicides liés au travail. Sans grande publicité cette carte s’est déjà considérablement remplie et commence à permettre de rendre visible cette réalité.

Nous devons aller plus loin et nous allons continuer à procéder à cette mise en visibilité avec vous comme nous l’expliquons dans ce film : https://vimeo.com/330227580! Nous invitons les salarié-es, les équipes syndicales et les militant-es qui ont connaissance d’un suicide lié au travail à nous en informer en remplissant le court formulaire en ligne sur notre site des conditions de travail, la-petite-boite-a-outils.org.

Il suffit de nous communiquer les informations sur le lieu, la date avec un lien, une source l’ayant rendu public (communiqué ou tract syndical, articles de presse, etc.) et nous les mettrons en ligne sur la carte: http://la-petite-boite-a-outils.org/chantiers/carte-suicides/.

Sur notre site, nous allons aussi mettre en ligne en mai 2019 un web documentaire retraçant les événements survenus à France Télécom/Orange et les actions collectives qui ont permis le procès des anciens dirigeants. Sont aussi disponibles des outils à disposition des équipes syndicales, des salarié-es et des militant-es confrontés à ces situations. Une fiche qui indique quelques pistes pour agir lorsqu’un-e collègue se suicide ou tente de se suicider: https://www.solidaires.org/Fiche-no-8-Agir-syndicalement-lorsqu-un-e-collegue-se-suicide-ou-tente-dese ou quand des collègues ‘‘pètent les plombs’’: https://www.solidaires.org/Fiche-no-1-Pressions-au-travail-quand-des-collegues-petent-les-plombs et une fiche sur le harcèlement moral: https://www.solidaires.org/La-fiche-le-harcelement-moral-individuel ou réaliser un arbre des causes:

Il est indispensable aujourd’hui de rendre visible les suicides liés au travail, il est temps pour nous toutes et tous d’agir pour ne plus perdre sa vie à la gagner.

Publié dans Chez nos voisins | Laisser un commentaire

Soyons plus forts ensemble

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

InfoSOLIDAIRES n° 172

Macron aux Gilets jaunes : quelques concessions pour que rien ne change

6 mois de mobilisations des Gilets jaunes, des syndicats, des enseignant-es, des agent-es des impôts, des retraité-es et de bien d’autres encore… Macron répond-t-il à ces mobilisations ?
La lecture du contenu de l’allocution télévisée qu’il devait initialement prononcer lundi soir est édifiante.
Si certaines mesures montrent sa volonté de calmer le jeu, il n’en demeure pas moins qu’elles ne sont ni la réponse aux demandes des Gilets jaunes, ni à celles qu’ont exprimées les travailleur-euses et les syndicats dans les grèves et dans la rue.

La mobilisation des Gilets jaunes porte sur les services publics, la justice sociale et fiscale, la démocratie et l’écologie et que veut faire ce gouvernement ?

  • la suspension de toute fermeture d’école et d’hôpital jusqu’à la fin de son mandat… Mais quid des fermetures réalisées ces derniers mois et des projets en cours, des dédoublements de classe promis et non réalisés, de la réorganisation des hôpitaux qui prévoit toujours la suppression de certains services ? et des autres services publics : des centres des finances publiques, des gares, des services de la jeunesse et des sports…
  • l’indexation des retraites jusqu’à 2000 euros sur l’inflation, c’est donc l’annonce d’une perte durable de pouvoir d’achat pour les retraité-es qui touchent au dessus de 2000 euros et aucune prise en compte des autres revendications portées depuis des mois par les retraité-es en colère.
  • la baisse des impôts sur le revenu en particulier pour les classes moyennes, si cela va redonner du pouvoir d’achat aux personnes concernées, c’est très loin d’une révision du système fiscal pour un meilleur partage des richesses et d’une réelle justice fiscale ou de la remise en cause des baisses des effectifs pour traquer la fraude fiscale… Et ces baisses seraient compensées par des baisses de dépenses publiques ou encore l’exigence de travailler plus…
  • la pérennisation de la prime annuelle, ce qui n’est toujours pas une augmentation de salaire, donc qui ne compte ni pour la carrière, ni pour la retraite (elle est de plus défiscalisée et désocialisée). Et elle est loin d’avoir concerné tout le monde : petites entreprises, sous-traitance, intérim, temps partiels… les laissé-es pour compte ont été nombreux-ses.
  • un référendum d’initiative citoyenne en version locale uniquement, alors que le débat qui s’enclenche autour de la privatisation de l’aéroport de Paris montre que les enjeux nationaux sont au coeur des préoccupations des mobilisations actuelles.
  • un fond garantissant le versement des pensions alimentaires pour les femmes seules en charge de famille, mais rien sur leurs petits salaires et pas de revalorisation d’allocations…
  • la suppression de l’ENA, mesure très symbolique. Nul doute que les élites politico-économiques iront se former dans d’autres écoles, privées cette fois-ci…

En revanche il n’y aucune décision sur :

- le rétablissement de l’ISF (sauf une annonce de bilan d’ici quelques années…), le retrait de la transformation du CICE en baisse de cotisation, la remise en place de l’exit tax, la baisse voire l’exonération de la TVA sur les produits de premières nécessité qui serait la plus grande mesure de justice fiscale.
- le retrait de toutes les mesures répressives contre le droit de manifester ni la fin de l’utilisation des « armes non létales » utilisées par les forces de l’ordre.
- un plan de développement des services publics pour une égalité dans les territoires.
- des mesures à la hauteur de l’urgence écologique.

Dans les faits, rien n’est décidé qui tranche véritablement avec les politiques mises en oeuvres par les gouvernements successifs ces dernières années et par Macron qui les a encore accentuées.

Pour les syndicats de lutte, le chemin est encore à faire, car aucune concession n’est faite :

- pas d’augmentation du SMIC, du point d’indice, des salaires, des pensions et des minimas sociaux.
- pas de retrait des projets de réforme de la fonction publique et des retraites.

C’est une deuxième série d’annonces pour tenter de mettre un terme à la contestation sociale qui a débuté en novembre.

Macron veut aussi renouer un dialogue social auprès des syndicats (et ceux qui le soutiennent en premier lieu).

Mais pour Solidaires, il faut de réels changements, qu’il va nous falloir aller chercher en continuant des mobilisations massives et déterminées dans nos entreprises, nos administrations, nos services.

Et aussi, dans la rue les samedis avec les Gilets jaunes pour porter plus haut les exigences de justice, de démocratie, d’égalité et mettre en avant nos revendications.

Publié dans Info Solidaire | Laisser un commentaire

InfoSOLIDAIRES n° 171

Fin du grand débat, abracadabra !

Le 8 avril, Edouard Philippe a donc restitué les grands enseignements du grand débat organisé et balisé par Macron. Rappelons en effet que ce dernier avait fait d’emblée de la baisse des impôts le thème majeur de son grand débat, pensant ainsi calmer la colère sociale des gilets jaunes.

Un débat suppose la confrontation d’idées représentant diverses options. Ici tel ne fut évidemment pas le cas, Macron ayant bien pris soin d’écarter au préalable tout idée lui déplaisant. Comme celle de rétablir l’ISF, ou d’augmenter les impôts payés par les plus riches. Sont aussi passés à la trappe, la lutte contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux, la remise en cause du CICE ! Et Edouard Philippe de donner sa conclusion issue des thèses classiques du libéralisme, en proposant de baisser « plus vite » les impôts face à l’ « exaspération fiscale ». En clair on peut s’attendre à toujours (beaucoup) plus d’austérité, toujours moins de fonctionnaires, toujours moins de fonction publique et donc de services publics…

Seulement si la population veut « moins d’impôts », ce n’est sans doute pas dans le même sens que celui du gouvernement. Car si pour ce dernier, moins d’impôts signifie supprimer l’ISF et baisser les dépenses publiques, pour les classes populaires, cela signifie plus de justice fiscale, moins d’impôts indirects comme la TVA (idée qui s’est d’ailleurs empressé de réfuter Darmanin) et de taxes sur l’essence. Il s’agit de faire payer les riches, pour financer des services publics accessibles.

Il s’agit aussi de répondre à l’urgence écologique par des politiques adaptées conformes à l’intérêt général. Le gouvernement feint de voir une contradiction entre toutes ces revendications ; en réalité il n’y en a aucune. Une fiscalité adaptée prélevant la richesse là où elle regorge permettrait de financer des services publics indispensables à la population, une véritable protection sociale, l’éradication de la pauvreté et enfin des politiques écologiques indispensables et productrices d’emplois. Voilà qui est au contraire parfaitement cohérent, quand bien même les classes possédantes disposeraient d’un peu moins de revenus.

Réduire les impôts sans augmenter les recettes, cela signifie puiser dans d’autres ressources. Et ainsi paupériser des services publics, réduire des aides sociales indispensables aux plus modestes, supprimer des emplois…. Et provoquer de nouvelles colères ! Une piste : construire partout, dans les entreprises, les administrations, dans la rue, les rapports de force pour faire barrage et renverser ces politiques nuisibles aux biens communs et à la planète.

C’est ce que les mobilisations des gilets jaunes et pour le climat s’évertuent à construire depuis plusieurs mois. La responsabilité du mouvement syndical est de s’y associer et prendre sa part à la construction collective du rapport de force.

Publié dans Chez nos voisins, Infos SUD | Laisser un commentaire

Fiche Solidaires : le système de retraite à points

Documents à télécharger:

https://solidaires.org/IMG/pdf/fiche_systeme_a_points-2.pdf?18376/15d858646ebed3aa910b5f9e3ccfd6090cc14eae

Publié dans Chez nos voisins, Info Solidaire, Infos SUD | Laisser un commentaire

InfoSOLIDAIRES n° 170

« Loi anti-manifestation » on en veut toujours pas !

Le Conseil constitutionnel a invalidé jeudi 4 avril, l’article 3 de la loi « anti-manifestation » qui avait été votée le 12 mars dernier.

Pour Solidaires, s’il est important que cet article ne figure plus dans la loi, il faut cependant bien dénoncer que ce n’est pas le fait que le Préfet puisse interdire de manifester à une personne qui a été retoqué, mais uniquement les conditions dans lequel il peut le faire ! Ce qui laisse la voie à une réécriture de cet article par la suite pour reprécisez ces conditions…

La preuve en est aussi que le fichage des personnes interdites de manifester n’a pas été sanctionné par le conseil constitutionnel.

Il faut surtout dénoncer aussi que c’est aussi de fait, l’ensemble des autres dispositions néfastes de cette loi au final « anti-manifestation » qui persiste et sera opposable à tous ceux et celles qui veulent manifester :

-* fouilles des bagages et véhicules à proximité d’une manifestation, et ce, dans le but de chercher des armes ou des armes par destination… en sachant que récemment ce motif des « armes par destination » a servi à écarter des manifestants pacifiques.
-* interdiction de se dissimuler le visage : alors que les choix de maintien de l’ordre avec l’utilisation massive des gaz depuis la loi travail obligent à se protéger pour pouvoir défiler, une simple protection par un foulard sera passible désormais d’ 1 an de prison et de 15 000 euros d’amendes.

Solidaires appelle à manifester le 13 avril pour demander l’abrogation de cette loi anti-manifestation, contre les répressions syndicales et les violences policières.

solidairement…

Publié dans Info Solidaire, Infos SUD | Laisser un commentaire

InfoSOLIDAIRES n° 169

 

Des luttes fondamentales
Quatre mois que la France est secouée par un mouvement social et populaire d’ampleur et toujours très actif après 20 samedis de mobilisation. Du nom d’un vêtement de sécurité routière, ce mouvement né hors des cadres habituels de mobilisation et d’une grande diversité sociologique porte un grand nombre de nos revendications en matière de justice sociale et d’égalité, en un mot de dignité d’existence. Solidaires continue ainsi, sur la base de ses revendications propres, à inviter à rejoindre le mouvement des gilets jaunes et à mettre à disposition notre outil syndical pour informer, répondre aux attentes exprimées et construire ensemble le rapport de force…

Les derniers communiqués de presse..

https://mandrillapp.com/track/click/30856071/solidaires.org?p=eyJzIjoiVlZsZVhFNDNyTkdNb1JLQW55S1FMRHRGWGo4IiwidiI6MSwicCI6IntcInVcIjozMDg1NjA3MSxcInZcIjoxLFwidXJsXCI6XCJodHRwOlxcXC9cXFwvc29saWRhaXJlcy5vcmdcXFwvSW50ZXJwZWxsYXRpb24tZGUtSWFuLUItZHUtY29sbGVjdGlmLURlc2FybW9ucy1sZXNcIixcImlkXCI6XCJiMjhkYTJkNjM0YjA0N2ZkYmZkNTY1MTlhM2Y1OWI5MFwiLFwidXJsX2lkc1wiOltcIjdmYTk3MTEyYTc4MWVjNTZhOTkzNDdmMjYwN2ZkMWM2ZGJiMTBkNTNcIl19In0

Publié dans Info Solidaire, Infos SUD | Laisser un commentaire